L’une de mes plus grandes peurs,

Je la dois à Maman, un soir qu’elle voulait mettre une pièce dans le mouchoir de l’un d’entre vous, (sans doute Dédé ou Alain, parce qu’on était dans le grand lit), pour la petite souris, elle m’a surprise en plein rêve et j’ai eu la frayeur de ma vie avant de la sentir, avant d être rassurée par un bisous, une caresse sur les cheveux!!!Cette fois-là, je te promets, j’ai eu une trouille peut-être bleue mais en tout cas, nocturne!!!

 

 

 

 


verdino poesie. |
lesacredesfins |
Confessions D'une Femm... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DELIVRANCE
| Théâtre du Moment
| apprentie