Le caté.

On y allait tous les Dimanches avec les Hollandais, les Voltrine, amis de nos parents.A l’Eglise réformée, à Troyes.Là, il faut dire que notre Mère nous faisait belles et propres comme des sous neufs!Elle nous coiffait avec des rubans, quand ils tenaient. Moi, rien ne les apprivoisait, tu te souviens Gina, de cette pince à cheveux que Maman tenait à me mettre?Dans les cinq minutes, elle tombait.Mes cheveux étaient rebelles sauf à l’élastique!!Aie!!car à cette époque c’était le vrai élastique !Pour le mettre, pas trop dur, mais pour le retirer, tu pouvait être sûre de t’arracher une sacrée touffe  de cheveux! Donc, le Dimanche, bof, pour ce qui est des préparatifs, tu te souviens aussi des bigoudis?Bon, je pense que tu auras de quoi en dire.On était donc tous en habits du Dimanche, et interdit de se salir.ça un peu dur mais bon, on était sensés être au caté où dans l’Eglise.Par contre, dans la cour de cette Chapelle, il y avait de la verdure, de la place, c’était gai comme endroit.Moi, j’aimais bien ça, surtout feuilleter la Bible avec ses feuilles toutes douces et fines.C’était bien, on nous disait de respecter les gens différents, de ne pas nous moquer, en fait, on s’amusait bien.Il y avait les enfants du Pasteur, ce qui fait que je me suis pas posé la question de l’abstention sexuelle.Je me souviens qu’on faisait des farandoles quand il faisait beau et je me souviens d’une chanson, en particulier: « je danse comme David ».C’était bien, ces jours-là.Une fois, en revenant chez les Voltrine, j’ai fais une grosse, grosse bêtise: il y avait une grande volière avec de jolies perruches et d’autres oiseaux.Pour moi, la cage, à 6 ans, je comprenais pas et cela me rendait triste pour les piafs…Alors, ben, je l’ai ouverte!Sans conscience que je condamnais ainsi les fugueuses et quand je me suis fait grondée et que l’on m’a expliqué, j’ai eu des remords pendant longtemps et j’imaginais la fin horrible de ces jolies bêtes ailées jaunes et vertes…Et même je faisais des cauchemars rapport à ça, parce que j’adorais les animaux.

 


verdino poesie. |
lesacredesfins |
Confessions D'une Femm... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DELIVRANCE
| Théâtre du Moment
| apprentie