Mon petit cimetière.

Comme Maman, j’avais beaucoup de compassion pour les animaux blessés…et les gens.Je ramenais tous les « esquintés’ à la maison, parfois, Maman parvenait à les sauver, parfois pas.J’ai le souvenir d’un petit chat tout noir, il avait des vers dans les oreilles, beurk, et tous les soins de Maman n’ont pas suffit à le sauver.Il y avait souvent des cartons avec des rescapés.

Pour ceux qui finissaient leur vie, j’avais mon petit cimetière, comme dans « Jeux Interdits », c’était exactement à la même époque.J’ai toujours aimé créer des choses avec mes mains, alors, je faisais de jolies croix, et je décorais bien comme il faut la petite boîte où était allongé, sur un tissu tout doux ou du coton, mon ami éteint, puis je la mettait  au fond d ‘un  trou creusé avec une grosse cuillère, je recouvrais le tout de pétales multicolores ou des fleurs que je trouvais. J’allais souvent m’y recueillir, c’était vers chez Singet, à côté de la Seine, près de l’entrée du pré des vaches.

 


verdino poesie. |
lesacredesfins |
Confessions D'une Femm... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DELIVRANCE
| Théâtre du Moment
| apprentie