Blacky

Mon chien à moi, le premier.J’avais quatorze ans et j’ai tout fait pour l’avoir.Il faut dire que j’assurais.Tous les jours une balade et puis les petites sorties, je l’adorais mais avec le recul, et avec tendresse, je me rends compte qu’il était moche!!ça m’empêchait pas de l’aimer.Lui, je l’ai bien dressé, j’ai mis le temps, je lui disais »tu bouges pas! » et je courais comme une ouffe, et ben, il obéissait!!Gina,Tu te souviens que tu avais mis son empreinte à l’encre noire sur une feuille et me l’avais envoyé au Maroc?.En fait, avant de partir avec Aicha, Papa avait dit qu’il tuerait Blacky,et puis, au Maroc, j’ai assisté à la mise à mort d ‘un mouton, et je me souviens très bien, je ne sais pas pourquoi, je me suis mise à trembler pour mon chien et que papa le tue, je ne te remercie qu’aujourd’hui de ton excellente idée de m’envoyer l’empreinte de sa patte, preuve qu’il était bien vivant.Il n’est jamais trop tard pour bien faire et d ‘ailleurs je maudis ce maudit typhus qui nous a enlevé Maika et Blacky.

 


verdino poesie. |
lesacredesfins |
Confessions D'une Femm... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DELIVRANCE
| Théâtre du Moment
| apprentie