Maïka … et les autres ….

 

 

 

img0009.jpg

Maïka était une petite chienne Beagle blanche et noire, et comme nous l’ a si bien décrit Cathy, c’était plus qu’un chien.

Elle a vécu bien longtemps cette petite bête-là, et je me souviens tout particulièrement de nos longues promenades.

Afin d’éviter d’avoir à m’occuper des mes frères et soeurs…, je prenais systématiquement comme excuse, au retour de l’école, qu’il fallait promener le chien…Je partais donc, seule la plupart du temps, avec notre Maïka…Un livre sous le bras, et la nature toute entière à ma disposition.Comme ça sentait bon l’innocence tout ça, et comme nous l’étions.Je vais vous faire une confidence.Allongée dans un pré ou courait un petit ruisseau, je lisais « le Rouge et le Noir » de Stendhal. Maïka, elle, explorait tous les petits espaces qui lui paraissaient suspicieux: Une envolée de pigeons, une mobylette sur le chemin, un craquement de branche, tout stimulait son instinct d’animal (surtout ce qu’il en restait). Elle venait de traverser le ruisseau, et courait dans ma direction, heureuse de venir me retrouver, afin, sans doute de m’inviter à quelque jeu…Comme je ne prêtais pas assez attention à ses folâtreries, elle décida de poser une patte ferme sur la page que je lisais…Aujourd’hui, encore, dans la bibliothèque du Lycée Marie-de-Champagne, le classique que je lisais à l’ époque, porte éternellement la trace du passage, ferme et volontaire, de l’empreinte de patte de Maika.

C’était signé et approuvé. »TU VIENS JOUER AVEC MOI, OU JE MANGE LE LIVRE AU COMPLET »…

J’ai fini par lâcher mon roman, pour aller courir avec celle qui était à l’ époque, ma seule et vraie amie.

 

 

 

 


verdino poesie. |
lesacredesfins |
Confessions D'une Femm... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | DELIVRANCE
| Théâtre du Moment
| apprentie